Email :

Le journal littéraire au XVIIIe siècle : la sociabilité en espace médiatique - Article 9


DUMOUCHEL (Suzanne)

Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Le journal littéraire au XVIIIe siècle : la sociabilité en espace médiatique - Article 9

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-915-5
  • Nombre de pages : 14
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2013/12

Antoine Lilti, qui s’appuie sur les travaux de Maurice Agulhon, définit la sociabilité comme la réunion de pratiques de convivialité, donc de pratiques sociales fondées sur le dialogue et l’échange, et de pratiques culturelles. Le périodique littéraire crée un espace de communication inédit entre les lecteurs. Cet espace, soudé autour de pratiques culturelles communes, s’instaure dans et par le journal littéraire. L’acte de lecture prend une importance considérable puisqu’il est à l’origine de toute forme de dialogue ou de contribution personnelle au périodique. Ce sont ainsi des pratiques d’écriture et de lecture communes qui soudent la communauté de lecteurs et constituent l’espace de sociabilité en espace médiatique. Notre propos se concentre sur cinq journaux littéraires publiés à Paris : le Nouvelliste du Parnasse de Desfontaines et Granet (1730-1732), le Pour et Contre de Prévost (1733-1740), le Mercure de France (1714-1776), l’Année littéraire de Fréron (1754-1776) et le Journal des Dames (1759-1777).Tous ces périodiques sont représentatifs des échanges intellectuels de l’époque en même temps qu’ils accordent une place spécifique à leurs lecteurs en leur donnant les moyens de contribuer à l’élaboration del’information et du savoir.


Eighteenth-Century Literary Periodicals: Hubs of Sociability in the Media Sphere
In the wake of Maurice Agulhon’s works, Antoine Lilti defines sociability as the intersection of convivial practices – social practices predicated on dialogue and exchange –, and cultural practices. The literary periodical opens up a new space of communication between the readers. This space centres around common cultural practices established in and by the literary journal. The act of reading becomes crucial as it is the origin of all forms of dialogue and personal contribution to the periodical. Thus shared writing and reading practices hold together the readers’ community and constitute the space of sociability as a media space. This article focuses on five literary newspapers, all published in Paris: Desfontaines and Granet’s Nouvelliste du Parnasse (1730- 1732), Prévost’s Le Pour et Contre (1733- 1740), Le Mercure de France ( 1714-1776), Fréron’s L’Année Littéraire (1754-1776) and Le Journal des Dames (1759-1777). All these periodicals are representative of intellectual exchanges of their times. They offer their reader a specific role by giving them ways to contribute to the elaboration of news and knowledge.

Allemagne et la crise de la raison (L')
Les amis de Gilbert Merlio ont souhaité lui offrir pour son 65e anniv...
Chute du Mur de Berlin (La)
Dix ans après la chute du Mur et l’unification de l’Allemagne, il...
Interférences franco-allemandes et Révolution française
L'originalité de la perspective adoptée ici vient de ce que les
Provinciales. Hommage à Anne-Marie Cocula (2 Tomes)
Consacré au fait provincial, ce recueil cherche à appr...