Email :

La transgression des règles de la conversation par les personnages féminins chez Jane Austen : au service de la critique du patriarcat - Article 16


MARON (Dominique)

Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

La transgression des règles de la conversation par les personnages féminins chez Jane Austen : au service de la critique du patriarcat - Article 16

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-915-5
  • Nombre de pages : 9
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2013/12

L’art de la conversation connut son apogée au XVIIIe siècle et de nombreux genres littéraires s’y intéressèrent. Parmi eux figurent les guides de conversation, les manuels de conduite ainsi que les romans et, en particulier, ceux de Jane Austen où abondent les conversations entre hommes et femmes ou entre femmes, exclusivement, à une époque où la société refuse à ces dernières quasiment toute existence juridique et économique. Si Jane Austen condamne les personnages de ses romans qui ne respectent pas les règles de la conversation, elle utilise également cette forme de transgression pour manifester son insatisfaction quant à la situation des femmes. En effet, l’inversion des rôles génériques traditionnels, le recours à l’ironie, la mise en scène de protagonistes féminines qui critiquent ouvertement le patriarcat et ses instruments ou remettent en question, de manière voilée, l’autorité masculine par le biais de réponses non verbalisées à leur interlocuteur ainsi que la création de situations où le personnage féminin acquiert le pouvoir de la connaissance en violant (involontairement ou non) le principe de discrétion font partie des stratégies employées par l’auteur pour prendre la parole et subvertir, indirectement, l’ordre social.


The transgression of the conversation rules by the female characters in Jane Austen’s novels : a means of criticizing patriarchy
The art of conversation being at its peak in the eighteenth century, it became a topic tackled in many literary genres among which conversation guides, conduct books as well as novels and especially Jane Austen’s which are replete with conversations between men and women or between women exclusively at a time when the latter were virtually denied all legal and economic rights. While Jane Austen blames the characters of her novels who do not respect the rules of conversation, she resorts to this type of transgression to express her dissatisfaction with the status of women. Indeed, by inverting the traditional gender roles, using irony, creating female characters who openly criticize patriarchy and its instruments or covertly question male authority by way of non- verbalized answers to their interlocutors, as well as by depicting situations where the female character acquires the power of knowledge as she, involuntarily or not, infringes the principle of discretion, the author succeeds in voicing her frustrations and subverting the social order in an indirect way

Allemagne et la crise de la raison (L')
Les amis de Gilbert Merlio ont souhaité lui offrir pour son 65e anniv...
Chute du Mur de Berlin (La)
Dix ans après la chute du Mur et l’unification de l’Allemagne, il...
Interférences franco-allemandes et Révolution française
L'originalité de la perspective adoptée ici vient de ce que les
Provinciales. Hommage à Anne-Marie Cocula (2 Tomes)
Consacré au fait provincial, ce recueil cherche à appr...