Email :

Jeunes premiers et jeunes premières sur les écrans de l'Occupation (France, 1940-1944)



Appartenant à la collection :
Cinéma(s)

En stock

Prix Qté
ePub
Format :
14,99 €
Broché
Format :
23,00 €
Acheter
PDF
Format :
14,99 €

Jeunes premiers et jeunes premières sur les écrans de l'Occupation (France, 1940-1944)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-922-3
  • Nombre de pages : 320
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2016/08

Cet ouvrage propose une exploration inédite du cinéma français pendant l’Occupation (220 films de fiction produits entre 1940 et 1944) au prisme de ses représentations de la jeunesse. À travers cinq études de cas (quatre jeunes premières – Marie Déa, Odette Joyeux, Micheline Presle, Madeleine Sologne – et un jeune premier – Jean Marais – ayant en commun de devenir des vedettes au cours de la période), l’ouvrage analyse la construction symbolique et culturelle des identités et des rapports de genre et de génération durant cette période. S’inspirant des théories et des méthodes issues des gender studies, des cultural studies, des star studies et de l’histoire culturelle, ce travail s’appuie sur l’analyse des films et de leur réception critique, ainsi que sur l’image des jeunes premiere-s dans la presse populaire de l’époque. La mise en perspective de ces représentations par rapport au contexte sociopolitique fortement bouleversé de l’Occupation révèle l’ambivalence constitutive des valeurs véhiculées par ces vedettes, travaillées par la tension entre une idéologie réactionnaire qui met en avant les femmes et les jeunes comme pivots du redressement national et un questionnement sur les places et les rôles dévolus aux femmes et aux hommes, aux jeunes et aux adultes, aux enfants et aux parents. Chacune de ces figures est en effet construite sur un tiraillement entre subversion et maintien de l’ordre (social, sexuel ou générationnel), contribuant tout autant à réaffirmer les frontières du genre et de l’âge qu’à les redéfinir. Les jeunes premier-e-s de l’Occupation séduisent ainsi un public large aux intérêts et aux sensibilités politiques divergents, à une époque où la répression politique et morale côtoie un certain relâchement des contraintes sociales et familiales.

L'usure
Il y a une urgence durable à réfléchir sur ce qui épuise nos soci...
L'effet de réel - Les cahiers d'Artes n°10
La notion d'« effet de réel » ne recoupe pas exactement les enjeux ...
Kinya Maruyama. Tremblements. Le jardin dans la friche Lauga
Kinya Maruyama, artiste-architecte-workshoppeur japonais a été invit...
Orgues et Imaginaires. In memoriam Hermann J. Busch (1943-2010)
L'orgue constitue un des piliers de notre patrimoine occidental qui fa...
Fictions patrimoniales sur grand et petit écran. Contours et enjeux d'un genre intermédiatique
Depuis les années 1980, on assiste à un renouveau cinématogra­phiq...
Jeunes premiers et jeunes premières sur les écrans de l'Occupation (France, 1940-1944)
Cet ouvrage propose une exploration inédite du cinéma français pend...
Images en question - Cinéma, télévision, nouvelles images: les voies de la recherche (Les)
Quelles questions poser aux images aujourd’hui ? À l’heure des m...
La représentation du contrat dans le cinéma anglophone
Le contrat, convention génératrice d’obligations entre personnes, ...