Email :

Eidôlon 118 - Le Bon Passage



Appartenant à la collection :
Eidôlon

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
24,00 €
Acheter

Eidôlon 118 - Le Bon Passage

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-91052-19-1
  • Nombre de pages : 418
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2016/11

Le Bon Passage, parcours inéluctable de la vie à la mort, parcours mystérieux qui irait, paradoxalement, de la mort à la vie : pour ce terme irréversible de l'existence, toute société élabore les rituels d'un rapport symbolique que doivent entretenir les vivants avec les morts. Du défunt au vivant qui le pleure, entre ceux qui restent et ceux qui disparaissent s'instaurent des liens. Par le surgissement d'un au-delà, par un contact que le désir anime sans cesse, par le dialogue inquiet mené avec ceux qui sont désormais muets, ayant franchi l'énigmatique étape, les rituels sociaux, les espaces dévolus au funéraire, les célébrations, les rituels d'art et d'écriture aménagent une relation essentielle avec les morts. Afin de leur assurer un Bon Passage dans un autre monde lointain, mais aussi de garantir la fermeté d'une transmission, essentielle à la vie. Ainsi les morts forment-ils un capital symbolique, assurant à ceux qui jouissent de la vie un pacte de paix et la certitude de richesses toujours maintenues.
Par les rituels collectifs ou intimes, toute relation avec le mort est sous-tendue par l'espoir que le passage sera heureux et bon, de part et d'autre des espaces respectifs. Car la mort n'est jamais une rupture : le choix d'un objet dont il semble encore si difficile de parler inscrit ce volume dans la tradition propre au LAPRIL. Point d'exclusion pour le disparu, mais une vie nouvelle et une intégration puissante : de la société visible des vivants à la société invisible des ancêtres, le dernier mot restera à la vie. Au terme d'un long travail symbolique, le flux de la vie, qui semblait aller vers la rupture, atteint en vérité une clôture vivante, et "la société, rentrée dans sa paix, peut triompher de la mort" (Robert Herz).

L'épanchement du conte dans la littérature - Modernités 43
Pour étudier le phénomène que nous nommons épanchement du conte da...
En quel nom parler ? - Modernités 31
Ébranlée par les Lumières et défaite par la Révolution Française...
Littératures(s) en bibliothèques
En ces temps de prolifération des productions éditoriales, il est im...
Enchantements. Mélanges offerts à Yves Vadé – Modernités 16
Que n'a-t-on écrit sur le désenchantement des générations littéra...
Eidôlon 89 : Jean Vauthier - Théâtre vibrant
Jean Vauthier est un poète de la scène. Auteur d'une œuvre ardente,...
Eidôlon 115 - Désir n'a repos. Hommage à Danielle Bohler
Ce volume Désir n’a repos, offert à Danielle Bohler par ses amis, ...
Eidôlon 110 - L'utopie entre eutopie et dystopie
L’utopie naît en 1516, quand Thomas More moule dans une forme nouve...
Eidôlon 92 : Souillure (La)
Ce volume se propose comme un atelier de réflexion sur un thème d’...