Email :

Eidôlon 89 : Jean Vauthier - Théâtre vibrant



Appartenant à la collection :
Eidôlon

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
23,00 €
Acheter

Eidôlon 89 : Jean Vauthier - Théâtre vibrant

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 0765-1422978-2-903440-89-3
  • Nombre de pages : 235
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2011
Jean Vauthier est un poète de la scène. Auteur d'une œuvre ardente, toute pétrie de sueur et de sang battant, il jette sur le plateau des âmes incandescentes. En musicien du théâtre, il fait vibrer les corps et les voix, toujours en démesure.
À l'heure de son centenaire, Vauthier mérite d'être redécouvert.
Avec Beckett, Genet, Ionesco, Schéhadé ou encore Audiberti, l'auteur de Capitaine Bada et du Sang appartient à la génération des dramaturges du Théâtre Nouveau qui a émergé sur les scènes parisiennes après la Seconde Guerre mondiale. Commencée en 1951, sa riche carrièrethéâtrale le voit collaborer avec certains des plus grands de son époque, débutants prometteurs ou valeurs reconnues - Gérard Philipe, Jean-Louis Barrault, Marcel Maréchal, Jorge Lavelli, Claude Régy, Patrice Chéreau.
Son œuvre est d'une incontestable originalité. Auteur classé dans l'avant-garde, mais qui déclare ignorer tant Beckett que Ionesco, à l'écart de la vogue brechtienne, amoureux du verbe poétique à l'heure de la tragédie du langage, novateur peu préoccupé d'innovation, Vauthier n'a voulu être que Vauthier. À travers les empêchements de tous ordres, il a su construire une œuvre forte et sans équivalent, s'attachant à ne suivre qu'un seul fil, celui que Schéhadé, cousin lointain, nomme « le fil d'or de la poésie » - mais d'une poésie profondément dramatique.
« Vouloir être de son temps, c'est déjà être dépassé », disait Ionesco. L'auteur de Capitaine Bada n'a assurément pas voulu être de son temps. Si Ionesco dit vrai, Vauthier a sans doute ses chances, pour aujourd'hui ou pour demain.

Yannick Hotfert est maître de conférences à l'Université Nancy 2.
Il y enseigne le théâtre et la littérature du vingtième siècle.
Du goût à l'esthétique : Montesquieu
Goût, esthétique, entre deux mots ne faut-il pas choisir le moindre ...
Eidôlon 101: Pouvoir et ses écritures (Le)
Dans la réflexion sur les relations entre l’art et la réalité, la...
Deuil et littérature – Modernités 21
La tâche du deuil ? « Maintenir vivant comme objet perdu » celui o...
Les mères et la mort - Réalités et représentations
Pour une femme qui désire, conçoit ou élève un enfant, l’idée, ...
Eidôlon 119 - L'imaginaire du sacré
« On ne connaît pas de société organisée qui n’ait sa zone de s...
Eidôlon 109 - Débat des cinq sens de l'Antiquité à nos jours (Le)
Dans le champ étendu des recherches actuelles sur le corps, la questi...
Eidôlon 122 - L'imaginaire au féminin : du liminal à l'animal...
Au seuil d'une révolution dans les rapports entre espèces, penser le...