Email :

L'intime de l'Antiquité à nos jours. 3. L'intime à l'épreuve de la douleur - Eidôlon 132



Appartenant à la collection :
Eidôlon

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
26,00 €
Acheter

L'intime de l'Antiquité à nos jours. 3. L'intime à l'épreuve de la douleur - Eidôlon 132

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-91052-33-7
  • Nombre de pages : 323
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : Non
Par une approche pluridisciplinaire et transséculaire, l’ouvrage interroge le rapport entre intime, création et douleur : douleur morale liée à des traumas divers (passion amoureuse dévorante, épreuve destructrice du deuil, expérience terrifiante de la guerre, de la mort) ou douleur physique liée à la maladie. Il pose la question - cruciale - de la représentabilité de l’intime : la douleur peut-elle donner accès au plus intime de soi ? Comment l’artiste met-il à nu les racines de l’être en conjuguant douleur, anéantissement de soi et création ?
Stylistique de l'Archaïsme - Colloque de Cerisy
Traiter de l’archaïsme aujourd’hui, ce n’est pas, comme on pour...
Littératures africaines et spiritualité
La spiritualité, comprise ici dans un sens très large, semble bien ...
Linguistique et poétique : l'énonciation littéraire francophone
Les textes présentés dans cet ouvrage développent une réflexion su...
Testament de Gabès, l'invasion de la mer (1905), ultime roman de Jules Verne (Le )
Du 1er janvier au 1er août 1905, paraissait en feuilleton l'Invasion ...
L'intime de l'Antiquité à nos jours. 3. L'intime à l'épreuve de la douleur - Eidôlon 132
Cet ouvrage interroge le rapport entre intime, création et douleur : ...
Eidôlon 73 : Fictions d'anticipation politique
Comme dans la Science-Fiction, le récit littéraire ou filmique d’a...
Eidôlon 74 : Mythologies du jardin de l'antiquité à la fin du XIXe siècle (Les)
Ce ne sont pas les jardins réels, mais leurs représentations que ce ...
Eidôlon 86 : Le Moyen Âge en Jeu + DVD-Rom
À la fin du Moyen Âge, la noblesse jouait déjà à imiter les cheva...