Email :

Eidôlon 92 : Souillure (La)



Appartenant à la collection :
Eidôlon

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
22,00 €
Acheter

Eidôlon 92 : Souillure (La)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 0242-5300978-2-903440-92-3
  • Nombre de pages : 382
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2011
Ce volume se propose comme un atelier de réflexion sur un thème d’une complexité extrême, la Souillure, qui sollicite toutes les disciplines des sciences humaines, dans le cadre du LAPRIL propice aux regards qui se croisent et aux voix qui échangent : la création littéraire dans la longue durée, la psychanalyse et l’anthropologie, les traditions orales tout comme les arts visuels. Il s’agit d’explorer l’imaginaire de la marque douloureuse : celle qui dénonce, stigmatise et exclut, ou celle que s’inflige l’être obsédé par un événement traumatique, maintenu secret au plus profond de soi, mais toujours
susceptible d’être livré aux regards.
Honte, culpabilité, violence du stigmate, perception des identités blessées, tous ces affects s’associent et s’entrechoquent. Mais la Souillure se prête également au jeu du leurre, à la manipulation des mots, comme le disait Tartuffe : « Chaque instant de ma vie est chargé de souillures ». Faute prétendue, marque infligée par les mots et les gestes, purgation d’un espace communautaire dont l’Histoire fut malheureusement scandée, alors que la purification sut prendre parfois la dimension d’une quête de perfection : abordée et scrutée dans ces complexités, la notion de Souillure doit être évaluée en diachronie. Des études de cas, exposées aux côtés d’évaluations philosophiques, pourront se clore sur la force des fonctions mythique et symbolique. Tourments de l’espace intime, infamies cruellement imposées, hantise de la faute : la Souillure apparaît de tous les temps, événement paradoxal auquel nulle culture ne peut échapper.
Marguerites (Les)
Édition critique par R. Aulotte.
Sont réimprimés ici, pour la...
Une langue à soi
L’écriture à la première personne, parce qu’elle est intimement...
Mutations de la lecture (les)
La lecture est plus que jamais au coeur des paradoxes : jadis réserv...
Fins de siècle
Les communications tendent à ramener la notion arbitraire de siècle ...
Eidôlon 68 : Paysages urbains de 1830 à nos jours
La question du paysage semble soulever de nos jours un vif intérêt, ...
Eidôlon 84 : Jacques Audiberti : l'imaginaire de l'éclectique
Qualifié “d’inspecteur Maigret métaphysique” par son ami Claud...
Eidôlon 83 : Le Romanesque aux XIVe et XVe siècles
L’automne du Moyen Âge est flamboyant : la richesse des productions...