Email :

Livre des terres (Le). Mythe ou réalité économique. Région de La Foa (Nouvelle-Calédonie)



Appartenant à la collection :
Études culturelles

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
47,00 €
Acheter

Livre des terres (Le). Mythe ou réalité économique. Région de La Foa (Nouvelle-Calédonie)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-318-4
  • Nombre de pages : 590
  • Format : 15,5 x 23,5
  • Sortie Nationale : 2004
Pierre Métais a partagé pendant de très longues années la vie des tribus canaques de Nouvelle-Calédonie, notamment celles de la région de La Foa.

Pour des raisons multiples (effacement de la mémoire orale, départ des jeunes vers l’école et des adultes vers la ville et les villages, effondrement des structures d’autorité), le respect des terres de chacun est souvent transgressé de manière parfois radicale (spoliation, captation d’héritage, notamment celui des femmes ou des absents). Profondément heurté par ces conflits entre familles dans les tribus, Pierre Métais plaide en faveur de l’élaboration d’un ‘cadastre’ des biens des habitants des tribus. Et, comme pour comprendre l’organisation et les valeurs d’une société contemporaine il faut s’appuyer sur son histoire vivante – bien que souvent devenue mythe – il s’est attaché à montrer ce qu’est la terre, valeur première pour la société mélanésienne : la terre-histoire (celle des souches, des emplacements des clans et des migrations) ; la terre-livre où sont inscrits les titres de noblesse, les hiérarchies sociales (celle des lignages) qui conditionnent tout le protocole ; la terre cultivée qui nourrit et permet par ses produits de se marier, d’être enterré, etc. ; la terre inaliénable que les générations ont pour mission de transmettre ; la terre possession (et non propriété) collective et individuelle ; la terre qui change (occidentalisation, modification du mode de vie indigène, variation de la démographie, etc.).

Riche en références profondes sur des problèmes et des situations que l’on peut aisément appliquer à d’autres sociétés, cet ouvrage empreint d’humanisme porte la marque d’une longue expérience de terrain ; il est agrémenté de nombreux schémas, cartes et dessins, œuvres de l’auteur, d’un géomètre et de Mélanésiens .

D’abord instituteur en brousse en Nouvelle-Calédonie de 1929 à 1934, puis en missions de longue durée grâce à l’aide du CNRS et de l’Université de Bordeaux 2 où il a été professeur de 1953 à 1976 dans la chaire d’ethnologie qu’il avait créée, et enfin retraité à partir de cette date et fixé dans l’Île, Pierre Métais a consacré son effort de chercheur à l’étude approfondie de la culture mélanésienne.‘His contributions have been underestimated.’ James Clifford
Ethnologie à Bordeaux (L'). Hommage à Pierre Métais
Entre Lafitau (1681-1740) et Durkheim (1858-1917), Bordeaux a connu
Poule de Dieu (La). Essai d'anthropologie chez les Betsimisaraka
À Madagascar, tout semble s'articuler autour de deux pôles : la vie ...
Réalités fantastiques. Recherches sur la Santa Compana de Galice
Le thème folklorique galicien de la Santa Compaña – vision d’un ...
Managers et leurs discours. Anthropologie de la rhétorique managériale (Les)
Excellence, qualité, proactivité, autodiagnostic, normalisation, pro...
Livre des terres (Le). Mythe ou réalité économique. Région de La Foa (Nouvelle-Calédonie)
Pierre Métais a partagé pendant de très longues années la vie des ...
Jeu de la règle (Le). Lectures
La réunion d’une série d’articles de Roger Chartier consacrés ...
Anthropologie appliquée aujourd'hui (L')
Les exigences de l’anthropologie, sa capacité d’aborder les sujet...