Email :

« Non-langue » et littérature. L’exemple du parler petit-nègre - Article 4


Amedegnato (Ozouf Sénamin)

Appartenant à la collection :
Études africaines et créoles

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

« Non-langue » et littérature. L’exemple du parler petit-nègre - Article 4

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-701-4
  • Nombre de pages : 18
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2011
Réalité sociolinguistique, le parler petit-nègre (ou français tirailleur ou encore français de Moussa) est défini comme un français incorrect, sommaire ou rudimentaire parlé par les indigènes des anciennes colonies françaises – et par extension, un style embarrassé. Comme toute expression exonymique (c’est-à-dire un nom attribué à un groupe par des personnes qui lui sont extérieures, souvent péjoratif, parfois raciste), le petit-nègre a été réinvesti par les Africains et revendiqué, à travers des pratiques discursives diversifiées.
Légitimité, légitimation
L’ambition de cet ouvrage est de reformuler, sous plusieurs éclaira...
Français et les langues partenaires: convivialité et compétitivité (Le)
Le français n'est pas une langue africaine. Mais il est devenu une gr...
Linguistique et poétique : l'énonciation littéraire francophone
Les textes présentés dans cet ouvrage développent une réflexion su...