Email :

Maçatl - Les transformations mexicaines des jeux taurins



Appartenant à la collection :
Corps de l'esprit

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
29,00 €
Acheter

Maçatl - Les transformations mexicaines des jeux taurins

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-514-0
  • Nombre de pages : 398
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2008
Pourquoi les Américains jouent-ils à monter des taureaux furieux dans les rodéos ? Pourquoi cette technique spectaculaire, initiée et expérimentée par les vachers mexicains, est-elle devenue emblématique du cowboy et de l'impérialisme étasunien ? Que doit ce dernier à son voisin du sud, qu'il maintient par ailleurs dans une relation de dépendance économique et politique ? Et quelles sont les influences respectives de l'indigène et de l'homme blanc dans cette étonnante subversion de la tauromachie espagnole et de ses codes ?
C'est en situant les choses dans leur contexte d'origine – le Mexique, laboratoire américain du métissage, de l'élevage extensif du bœuf et du cheval hispaniques – et en évitant l'argument essentialiste du « pur indien », que Frédéric Saumade se propose de répondre à ces questions. L'auteur étudie l'ethnographie des types mexicains de jeu d'arène, auxquels il associe une danse parodique – le torito – présente dans le rituel festif de nombreux villages et communautés. Son observation de terrain est approfondie par une perspective historique : le rôle du cheval et du bœuf dans la conquête et la colonisation espagnole est abordé, mais aussi une archéologie des techniques, du rituel et des représentations animales pré-hispaniques qui révèle les étonnantes prédispositions des Méso-Américains à faire face à l'histoire moderne en intégrant dans leur propre univers les deux animaux impérialistes, et avec eux le métissage lui-même.
La monte ludique du taureau, qui confond en un même mouvement cheval et bœuf, équitation et corrida, et plus généralement les catégories de la raison hispanique, est le résultat de ce tour de force de la « culture des faibles » dont les effets se sont prolongés à travers tout le continent américain, en particulier dans le très médiatique spectacle de rodéo. Au-delà du caractère exotique de l'étude de cas, Maçatl offre une réflexion générale sur les ressorts de l'impérialisme et de la diffusion des savoirs, où sont mises en valeur les capacités dynamiques des sociétés qui reçoivent l'innovation et la transforment à leur image.
Frédéric Saumade est professeur d'anthropologie sociale à l'Université de Provence et membre de l'Institut d'ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC) d'Aix-en-Provence. Spécialiste reconnu des cultures tauromachiques européennes, il mène depuis plusieurs années des recherches sur les cultures indigènes du bovin au Mexique.
L'effet de réel - Les cahiers d'Artes n°10
La notion d'« effet de réel » ne recoupe pas exactement les enjeux ...
Marché(s) de l'art en province 1870-1914
Alors que le marché de l'art parisien a fait l'objet de nombreuses é...
La place du spectateur et la participation
Regroupés sous l’invocation de l’éminent historien d’art Fran...
Apollon, enquête sur un mythe
Apollon à Versailles. Rien ne paraît plus évident au visiteur. Pour...
La croyance et le corps. Esthétique, corporéité des croyances et identités
Nombre de pratiques profanes ou non qui constituent le champ de recher...
Maçatl - Les transformations mexicaines des jeux taurins
Pourquoi les Américains jouent-ils à monter des taureaux furieux dan...
Du sport à la scène. Le naturisme de Georges Hébert (1875-1957)
Alors que la Méthode Naturelle d’éducation physique, virile et mor...