Email :

Un officier et la conquête coloniale. Emmanuel Ruault (1878-1896)



Appartenant à la collection :
Mémoires vives

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
25,00 €
Acheter

Un officier et la conquête coloniale.  Emmanuel Ruault (1878-1896)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-444-0
  • Nombre de pages : 256
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2007
De la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie à l’Afrique occidentale, témoin privilégié de la conquête coloniale française, le général Ruault apporte un regard nuancé sur cette période historique. S’il considère que la colonisation au Soudan a apporté paix et sécurité, mettant les populations à l’abri des « bandits couronnés » qui les pillaient et les mettaient en esclavage, il en reconnaît les aspects négatifs, telle la « brutale application du droit du plus fort » sous prétexte d’« apporter aux peuples primitifs les bienfaits de notre civilisation ».
À l’heure où la colonisation redevient un sujet d’actualité faisant couler beaucoup d’encre, le récit d’un de ses acteurs permet d’en faire resurgir toutes les lumières et les ombres.
La cathédrale Saint-André, reflet de neuf siècles d'histoire et de vies bordelaises
Voici neuf siècles, le 1er mai 1096, le pape Urbain II procédait à ...
"Car ce combat est aussi le nôtre". Bordeaux, les Bordelais et la Guerre d'Espagne
Bordeaux a toujours joué un rôle important dans les relations entre ...
La fabrique du livre. L'édition littéraire au XXe siècle
L'édition, sous la Troisième République, encore largement artisanal...
Regards d'un notable bordelais sur son temps. Le mémorandum d'Antoine Gautier (1832-1882)
Ces quelques extraits du Mémorandum d’Antoine Gautier (1798-1882), ...
Que de baisers perdus... La correpondance intime de Léon et Madeleine Plantié (1914-1917)
Les époux Plantié, métayers lot-et-garonnais, se sont écrits chaqu...
Chronique du Bordelais au crépuscule du Grand Siècle : le Mémorial de Savignac
Certains êtres vivent de leur curiosité au point d’en devenir une ...