Email :

Kazuo Ishiguro. L'encre de la mémoire



Appartenant à la collection :
Couleurs anglaises

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
12,00 €
Acheter

Kazuo Ishiguro. L'encre de la mémoire

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-56751-348-1
  • Nombre de pages : 174
  • Format : 17 x 12
  • Sortie Nationale : 2005
Kasuo Ishiguro est un écrivain à part, presque un maître à la Henry James. Entre la publication de A Pale View of Hills (Lumière pâle sur les collines) en 1982 et le tout récent Never Let Me Go, cet auteur contemporain n'a eu de cesse de faire montre tour à tour de son goût pour le lavis de la nostalgie, celle de l'exilé, comme celle du personnage anachronique, et pour les teintes plus tranchées d'un expressionnisme plus déroutant. Invariablement des récits à la première personne, les romans de ce Britannique d'origine japonaise sont autant de sombres répétitions autour du thème central de la mémoire et donc de l'oubli. Ecrivain central car témoin des soubresauts et ruptures de notre monde contemporain, Kazuo Ishiguro est un romancier désormais incontournable.
Danielle Darrieux ou la traversée d'un siècle

Danielle Darrieux ou la travers&ea...

Marie Laveau
La comédie musicale du prix Nobel de Sainte Lucie (1992), Derek W...
Métamorphoses en culture d'enfance et d'adolescence. Questions de genre
La métamorphose semble revenue au premier plan dans les littératures...
Effets de lecture. Pour une énergétique de la réception - Modernités 44
L’action de la lecture implique une énergie comprise étymologiquem...
Samuel Beckett et la passion maternelle ou l'hystérie à l'oeuvre
Lauréat du prix Nobel de littérature en 1969, Samuel Beckett(né à ...
Graham Swift, écrire l'imagination
Après avoir publié seulement six romans et un recueil de nouvelles, ...
David Lodge, le choix de l'éloquence
Plus de quarante années séparent la publication du premier roman de ...
Kazuo Ishiguro. L'encre de la mémoire
Kasuo Ishiguro est un écrivain à part, presque un maître à la Henr...