Email :

De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative du XVIIIe siècle



Appartenant à la collection :
Mirabilia

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
26,00 €
Acheter

De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative du XVIIIe siècle

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-533-1
  • Nombre de pages : 612
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2009
Le fantastique, dans l’histoire littéraire, appartient au XIXe siècle ; tout au plus accorde-t-on à Cazotte d’en être un habile précurseur… Et pourtant, l’étrangeté du Diable amoureux est bien de son siècle, elle en dit les inquiétudes et les hésitations de la pensée. Dès lors son analyse ouvre nombre de pistes à la rencontre des écrivains « à imagination » du siècle des Lumières, Bordelon, Mouhy, Prévost, Lubert ou encore Crébillon.Cet ouvrage choisit de définir le fantastique au XVIIIe siècle non comme un genre en gestation mais comme un registre d’écriture caractérisé par une visée fondamentalement ambiguë envers la référence comme envers la vérité. Le fantastique innerve les récits les plus divers – contes de fées, contes orientaux, histoires véritables, romans cabalistiques, fictions scientifiques, parodies et bien sûr romans – et met en évidence les dangereuses accointances du merveilleux et du vraisemblable dans l’écriture de fiction. Retour d’une croyance refoulée au travers d’un merveilleux souvent badin, le registre fantastique témoigne des mutations profondes que connaît la culture du XVIIIe siècle et montre, non sans paradoxe, comment l’expérience d’un certain désarroi peut devenir source de plaisir littéraire.Docteur ès-lettres, agrégée de lettres modernes, Emmanuelle Sempère enseigne dans un lycée du Val-de-Marne ; membre de la SFEDS, elle participe aux travaux du Centre de recherches de l’université de Paris-III.
To be or not to be. Shakespeare, le monologue d'Hamlet (Vol. I)
« To be, or not to be » : sans doute faut-il dépasser l’interpré...
Voile et Le Mirage (Le)
Édition critique de R. Bales.
Le Voile met en scène tout un r...
Apories, paradoxes et autocontradictions. La littérature et l'impossible - Modernités 35
La littérature moderne montre souvent une propension de l’écriture...
Littérature et jubilation - Modernités 39
Les mots « jubilation », « jubilatoire », « jubilant », revienne...
Automate (L'). Modèle Métaphore Machine Merveille
Bien qu’ils aient disparu dès le XIXe siècle, «les automates de V...
Du goût à l'esthétique : Montesquieu
Goût, esthétique, entre deux mots ne faut-il pas choisir le moindre ...
Imagination scientifique et littérature merveilleuse. Charles Tiphaigne de la Roche
Imagination littéraire et investigation scientifique sont longtemps a...
De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative du XVIIIe siècle
Le fantastique, dans l’histoire littéraire, appartient au XIXe siè...