Email :

Écriture picturale et écriture musicale de la littérature et des arts - Modernités 41



Appartenant à la collection :
Modernités

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
24,00 €
Acheter
PDF
Format :
17,00 €

Écriture picturale et écriture musicale de la littérature et des arts - Modernités 41

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-300-0178-5
  • Nombre de pages : 214
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2017/10

Si les arts résonnent en écho les uns aux autres, cependant ils ne correspondent pas directement entre eux, ainsi que le remarque Jean-Luc Nancy dans les Muses (1993), et leurs réalisations sensorielles sont différentes. Dans ce cadre, le présent volume, écrit par des chercheurs de diverses disciplines, essaie de faire apparaître des liens entre les arts en passant par l’idée qu’une écriture et une forme propres à l’art, comme les réécritures du corps humain, infusent les arts musicaux, plastiques ou littéraires, et offrent des soubassements à ces rapports.


La première partie du volume s’interroge sur les paradigmes esthétiques dans le temps (l’époque romantique est vue comme force d’une forme qui saisit aussi bien Brahms que Caspar David Friedrich) et fait l’hypothèse de germes de significations qui sont à la source d’oeuvres relevant d’arts divers (selon Simondon et Rastier). La seconde partie observe les liens entre plusieurs arts à partir du visuel, montrant que l’usage de la photographie et du dessin comme source du texte introduit une distance et un éclairage synthétique après coup : sont proposés des liens entre Virginia Woolf et la photographie, Susan Howe et le dessin, Rembrandt et Genet, une comparaison entre Visconti et Godard. La troisième partie s’intéresse aux modes d’écriture de la littérature et de la musique : comment Bach influence-t-il Nancy Huston ; comment la musique est-elle « tarabust » aux oreilles de Pascal Quignard ; comment Verdi et Wagner composent-ils avec le langage et le corps ? Elle se termine par une réflexion sur la musique contemporaine, conçue cette fois comme un parcours dessiné par chaque auditrice, autre forme d’écriture (avec l’exemple d’Elizabeth Anderson).

Écritures de l'objet – Modernités 9
Qu'en est-il des objets, réels ou imaginaires, familiers ou rares, ut...
Du goût à l'esthétique : Montesquieu
Goût, esthétique, entre deux mots ne faut-il pas choisir le moindre ...
Automate (L'). Modèle Métaphore Machine Merveille
Bien qu’ils aient disparu dès le XIXe siècle, «les automates de V...
Texte didascalique à l'épreuve de la lecture et de la représentation (Le)
Les didascalies, « textes à ne pas dire », sont des éléments ...
Champ littéraire fin de siècle autour de Zola – Modernités 20
Zola, et la fin du siècle, cette perspective peut étonner, tant nos ...
L'auteur entre biographie et mythographie – Modernités 18
Parce qu’il en va du sens même de l’enseignement de la littératu...
Ruptures, continuités – Modernités 13

Tantôt valorisée comme tr...

Émotion, puissance de la littérature (L') ? - Modernités 34
Riche de l’émergence d’un savoir nouveau et interdisciplinaire de...