Email :

Le roman testimonial : entre l’histoire et la fable - Article 19


Basabose (Philippe)

Appartenant à la collection :
Études africaines et créoles

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Le roman testimonial : entre l’histoire et la fable - Article 19

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-734-2
  • Nombre de pages : 14
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2011
L’ambition de cet ouvrage est de reformuler, sous plusieurs éclairages, une question universelle : celle de la reconnaissance et de la consécration des objets culturels que sont les œuvres littéraires et les langues qui les portent. Il s’agit d’explorer les mécanismes d’élaboration d’un statut institué aussi bien du texte écrit que de la figure de l’écrivain à travers les concepts de légitimité et de légitimation. La réflexion porte sur des corpus littéraires situés sur des aires géographiques variés et à différentes époques de l’histoire. Cette problématique, qui intéresse plusieurs domaines
(littérature, linguistique, sociologie, histoire, philosophie), gagne à être approchée de manière interdisciplinaire.
L’oeuvre littéraire est un produit social dont le succès dépend des lieux de pouvoir qui travaillent la société et de ce que Pierre Bourdieu appelle « le marché des biens symboliques ». Deux pôles en délimitent la vie et la visibilité : la production et la réception. L’écrivain et le lecteur participent, ensemble, à l’institution du dispositif métajuridique d’un pouvoir implicitement consensuel qui met sous son autorité et l’oeuvre et la figure de l’auteur, pour leur conférer légitimité et validité selon des normes sociales, linguistiques et littéraires canonisées, qui inscrivent des œuvres et des artistes au panthéon du savoir. Les processus de légitimation convergent vers des enjeux de pouvoir même si, explicitement, le critère esthétique semble être privilégié parmi les paramètres de valorisation.
Problématiser les notions de légitimité et de légitimation ne veut pas dire seulement faire l’inventaire des processus de reconnaissance par lesquels l’écrivain se voit investi d’une valeur qui le distingue dans sa corporation ; cela signifie aussi, et peut être d’abord, analyser les modes et les modèles opératoires dans le champ de la reconnaissance où le pouvoir se fait un allié sûr du savoir en le cautionnant et même en le produisant.
Anne Hébert, son œuvre, leurs exils
Cet ouvrage s'adresse tant aux spécialistes qu'aux amateurs de toute<...
Poète cosmographe (Le) ; vers un nouvel espace culturel. Entretiens 1976-1986
Michèle Duclos a rassemblé et préfacé, dans ce volume, des entreti...
Héritage de Bakhtine (L')
Les contributions réunies ici tentent de faire le point sur l'état d...
L'exquis - Eidôlon 131
Raffinement, délicatesse, caractère délicieux, savoureux : les syno...
Légitimité, légitimation
L’ambition de cet ouvrage est de reformuler, sous plusieurs éclaira...
Sentiment de la langue (Le). Évasion, exotisme et engagement
La conscience linguistique qui attache l’auteur à l’idiome du ter...
Pour un Théâtre-Monde. Plurilinguisme, interculturalité, transmission
Rencontrer l’autre, transmettre une parole, n’est-ce pas là l’u...
La littérature caribéenne sous l'angle du rapport esthétique/éthique
L’ouvrage appréhende le rapport esthétique/éthique dans la litté...