Email :

Pictural dans l'oeuvre de Beckett (Le). Approche poïétique de la choseté



Appartenant à la collection :
Entrelacs

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
15,00 €
Acheter

Pictural dans l'oeuvre de Beckett (Le). Approche poïétique de la choseté

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 9782867814334
  • Nombre de pages : 288
  • Format : 15 x 21
  • Sortie Nationale : 2007
frères humains
sœur divines
qui maintenant venez
aux lisières de l’âge
m’offrir le miroir de vos fronts
creusés de rides
et de vos regards étoilés
Je dois parler ici de l’un d’entre vous, Beckett, dont nous avons, avec Pierre Chabert, donné La dernière bande au premier colloque de poïétique, dans mon village, devant une salle comble, où quelques uns n’étaient jamais allés au théâtre. Et, comme j’ai remercié Chabert d’avoir dirigé le numéro spécial de la Revue d’esthétique consacré à Beckett dans le sens d’une étude philosophique des conduites créatrices, je suis heureux de féliciter Lassaad Jamoussi d’avoir précisé cette orientation en référence au pictural.
Lassaad Jamoussi réussit à nous convaincre que le pictural est, justement, pour le regard difficile de Beckett, ce qui fonde poïétiquement son activité fiévreuse. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la peinture n’est pas un art « rétinien » (pour parler comme Duchamp), - pas plus que le théâtre. Beckett supportait mal qu’on pût « regarder » ses pièces…
Le pictural, dans la peinture et ailleurs, somme les yeux d’aller plus loin que les apparences. Il perce la membrane eidétique du sensible, pour démarquer la morphè, structure secrète du réel. C’est en ceci que la « chose » devient cosa mentale.
Murphy est-il une chose ? Il est la morphè de l’humain, selon Beckett. La structure intime et indiciblement complexe de la réalité (choseté ?) humaine, - si malléable, en fait, dans sa complexité, qu’elle est ouverte, comme toute œuvre, à sa propre création. René Passeron
Effets de lecture. Pour une énergétique de la réception - Modernités 44
L’action de la lecture implique une énergie comprise étymologiquem...
Eidôlon 85 : Écritures de l’exil
L'exil, épreuve de la séparation, existe dans l'humanité depuis la ...
Beckett, l'ouverture de Godot
Selon Beckett, le mot-clé de son théâtre est « peut-être». Une d...
Écritures de l'énergie - Modernités 42

La notion d’énergie est p...

Testament de Gabès, l'invasion de la mer (1905), ultime roman de Jules Verne (Le )
Du 1er janvier au 1er août 1905, paraissait en feuilleton l'Invasion ...
Albert Camus - L'écriture des limites et des frontières
Pour commémorer l’obtention par Camus du prix Nobel de littérature...
Texte didascalique à l'épreuve de la lecture et de la représentation (Le)
Les didascalies, « textes à ne pas dire », sont des éléments ...
Sacré et le profane (Le)
Le texte littéraire constitue un espace de prédilection où s'affron...