Email :

Une approche géographique globale des espaces protégés : le cas de l’archipel des Galapagos - Article 1



Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Une approche géographique globale des espaces protégés : le cas de l’archipel des Galapagos - Article 1

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-300-0033-7
  • Nombre de pages : 20
  • Format : 21 x 29,7
  • Sortie Nationale : 2016/07

Christophe Grenier,
Institut géographique et d'aménagement régional de l'Université de Nantes


Une approche géographique globale des espaces protégés : le cas de l’archipel des Galapagos


Les espaces protégés sont au coeur de la conservation de la nature, un champ scientifique qui suscite aujourd’hui recherches et débats chez un nombre croissant de géographes. On prône ici une approche géographique globale des espaces protégés, qui considère la nature à conserver et analyse les usages qui en ont été faits au cours de l’histoire. Aux Galapagos, l’exploitation de la nature sous diverses modalités depuis le XIXe siècle est la raison du processus d’ouverture géographique de l’archipel au Système Monde. Celui-ci débouche sur la continentalisation actuelle de certains environnements insulaires, notamment par les invasions biologiques, le genre de vie de la population locale et les pratiques touristiques. On propose de compléter la notion d’espace protégé par celle de « réserve géographique régionale », qui comprend à la fois l’échelle nécessaire à la conservation et permet de penser celle-ci en termes d’empreintes.



A global geographic approach to conservation areas: the case of the Galapagos archipelago

Protected areas are at the very heart of nature conservation and this is a scientific field which stimulates research and debate among a growing number of geographers. Here we are arguing in favour of a global geographic approach to conservation areas, which take into account the nature to be protected and analyses the uses which have been made of it throughout history. In the Galapagos nature has been exploited in different ways since the 19th c. and is the main reason which the archipelago has been opened up to the World System. This has resulted in the current continentalisation of a few island environments, notably by biological invasions, the life style of the local population and tourism practices. We propose to complete the notion of protected areas by calling it a « regional geographical reserve » which includes the scale necessary for conservation and also allows us to think of this in terms of environmental footprints.