Email :

Emploi et protection sociale : de nouvelles relations ?



Appartenant à la collection :
Droit - Université de Bordeaux

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
28,00 €
Acheter

Emploi et protection sociale : de nouvelles relations ?

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-573-7
  • Nombre de pages : 300
  • Format : 16x24
  • Sortie Nationale : 2009
L’existence d’un lien entre emploi et protection sociale ne relève, en réalité, de l’évidence que dans quelques pays ou régions du monde. C’est le cas en Europe où la nature des relations entretenues est aujourd’hui discutée. À une époque où l’on prône la modernisation du « vieux droit du travail » comme de « l’archaïque protection sociale », il n’est pas étonnant de voir dénoncer les effets de cette dernière sur l’emploi. Il ne s’agit pas toujours de procès d’intention ou de volonté assumée de déconstruction. Le lien historique entre emploi et protection sociale – lorsqu’il existe –, apparaît en effet toujours fort mais instable, résistant mais fragilisé.
L’internationalisation des échanges, les mutations de l’emploi et les difficultés de financement de la protection sociale ne plaident pas pour une relation automatique et invariable. Si l’emploi salarié reste un « ticket d’accès » à la protection sociale, celle-ci paraît parfois utilisée pour répondre aux questions d’emploi. Face au développement du « précariat » et des exigences de mobilité professionnelle, de nouvelles relations peuvent ainsi viser à organiser de meilleures sécurités sociales. C’est toute la thématique de la « flexisécurité ». La mise en discussion du lien peut aussi recouvrir une volonté d’en terminer avec des formes de solidarité collectives, et de laisser l’individu libre de ses choix de protection sociale, s’il en a les moyens. Enfin, derrière tels ou tels dispositifs juridiques supposés incarner de nouvelles relations entre emploi et protection sociale, certains s’inquiéteront d’une ombre, celle de la décomposition accélérée du statut salarial et, avec elle, de la perte des éléments de sécurité juridique et sociale qu’apporte ce dernier, quoi qu’on puisse en dire …
Philippe Auvergnon est directeur de recherche au CNRS, directeur du Centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale, Unité mixte de recherche CNRS – Université Montesquieu-Bordeaux IV.
De la terre à l'usine : des hommes et du droit. Mélanges offerts à Gérard Aubin
À travers ces 32 contributions, des juristes, historiens du droit et ...
Libre concurrence face aux juges (La)
Les juges se confrontent de plus en plus souvent au raisonnement écon...
Outre-mer français : un « modèle » pour la République ? (L')
Les réformes législatives de 1982 et constitutionnelles de 2003 ont ...
Europe et les services publics (L). Le retour de la loi
Le service public souffre dans sa relation à l’Union Européenne d...
Drogues illicites et activité salariée. Éclairages de droits étrangers et pluridisciplinaires
Les substances psychoactives auxquelles recourent parfois des personne...
Protection sociale contemporaine de la veuve (1870-1945) (La)
Bien que numériquement important au tournant des XIXe-XXe siècles, l...
Le prix de la justice. Histoire et perspectives
La réforme de la justice, et spécialement celle de la carte judiciai...