Email :

L'Oulipo et la Seconde Guerre mondiale



Appartenant à la collection :
Stylistique et poétique

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
20,00 €
Acheter

L'Oulipo et la Seconde Guerre mondiale

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-300-0992-7
  • Nombre de pages : 172
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2023/12

Cet ouvrage est la première synthèse portant sur l’influence de la Seconde Guerre mondiale sur la naissance de l’Oulipo et la création littéraire de ses principaux acteurs, parmi lesquels figurent des écrivains de premier plan, tels Raymond Queneau, Georges Perec et Jacques Roubaud. Il apporte des éclairages nouveaux sur l’histoire de ce groupe littéraire, et tout particulièrement sur les œuvres de Perec et Roubaud, deux écrivains parmi les plus significatifs des dernières décennies. Il réunit des universitaires français mais aussi nord-américains, ce qui permet de croiser les regards et les méthodes, et de proposer, ainsi, une approche plurielle du sujet. Il comporte également un important entretien avec Jacques Roubaud et Olivier Salon, à propos de la préhistoire et de la genèse du mouvement, sous l’Occupation et à la Libération.

Eidôlon 114 - Ahmadou Kourouma : mémoire vivante de la géopolitique en Afrique
Ce livre, consacré à l’oeuvre d’Ahmadou Kourouma, prend pour th...
Eidôlon 106 - Métamorphoses du mythe d'Ounamir
Le mythe d’Ounamir est un récit amazigh maghrébin, de tradition or...
Phalante
Édition critique de A. Howe[...]...
Eidôlon 96 : Violence et sacré
La Violence et le Sacré sont les manifestations de deux composantes c...
Empires de la Question (Les)
Les Empires de la question : entendons « empires » au sens des force...
Nouvelle prose française (La). Étude sur la prose narrative au début des années 1920
À l’orée des années vingt, la question du style en prose narrativ...
L'Oulipo et la Seconde Guerre mondiale
Cet ouvrage est la première synthèse portant sur l’influence de la...
Une langue à soi
L’écriture à la première personne, parce qu’elle est intimement...