Email :

Automate (L'). Modèle Métaphore Machine Merveille



Appartenant à la collection :
Mirabilia

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
29,00 €
Acheter
PDF
Format :
15,00 €

Automate (L'). Modèle Métaphore Machine Merveille

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-650-5
  • Nombre de pages : 508
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2013/01
Le présent volume fait suite au colloque international qui s’est tenu à Grenoble du 19 au 21 mars 2009 à l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jacques Vaucanson (Grenoble, 1709 - Paris, 1782). Bien qu’ils aient disparu dès le XIXe siècle, «les automates de Vaucanson», passés pour ainsi dire en proverbe, tendent à s’imposer comme un modèle du genre. Car ils illustrent exemplairement la complexité d’un objet qui tient concurremment de la science et du spectacle. Nous savons en effet que, conçues comme des «anatomies mouvantes», ces créatures artificielles n’ont pas tant vocation à produire l’illusion du vivant, qu’à en reproduire, aussi exactement que possible, le fonctionnement et les fonctions. Mais s’il n’y a pas lieu de mettre en doute sa volonté de faire oeuvre de savant, Vaucanson n’en est pas moins, nous le savons aussi, un remarquable montreur, il sait l’art d’exhiber ses mécaniques enchantées à la manière d’un bateleur. Il n’est pas aisé, aussi bien, de démêler ce que ses automates doivent à la machine, à la merveille, à l’ambition scientifique qu’ils revendiquent, à la rêverie prométhéenne qui les habite… : parce qu’interfèrent en eux des problématiques et des catégories qui ressortissent à des savoirs distincts (et, le plus souvent, distants), ils illustrent avec une acuité toute particulière la propension très générale de l’automate à brouiller les partages qui nous sont familiers. Tel est l’horizon des travaux rassemblés dans ce livre : en se proposant de décrire les multiples fonctions que ces étranges machines sont susceptibles de remplir – séparément, successivement ou simultanément –, on ne vise pas tant à faire l’anatomie de l’automate qu’à mettre en évidence, au bout du compte, l’interpénétration des discours (scientifique, technologique, esthétique…) auquel il donne prise et, partant, la porosité des frontières qui structurent aujourd’hui le champ de ces discours.
Philinte de Molière (Le)
Édition critique J.K. Proud[...]...
Eidôlon 108 - Limousin et ses horizons dans l'oeuvre de Georges-Emmanuel Clancier (Le)
« Dieu merci, le Limousin ne manquait pas de bosquets, de châtaigner...
L'Empire vous répond. Théorie et pratique des littératures post-coloniales
Voici la traduction en français d’un essai dont la version original...
Littératures africaines et spiritualité
La spiritualité, comprise ici dans un sens très large, semble bien ...
De la merveille à l'inquiétude : le registre du fantastique dans la fiction narrative du XVIIIe siècle
Le fantastique, dans l’histoire littéraire, appartient au XIXe siè...
Violences du rococo
 Violences du rococo : paradoxe ? Les associations auxquelles pr...
Beauté du merveilleux (La)
L’ouvrage rassemble dix-huit études de spécialistes de l’Antiqu...
Automate (L'). Modèle Métaphore Machine Merveille
Bien qu’ils aient disparu dès le XIXe siècle, «les automates de V...