Email :

Aménagements urbains et reconfiguration d’une sociabilité aristocratique : les jardins viennois du XVIIIe siècle - Article 6


DO PAÇO (David)

Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Aménagements urbains et reconfiguration d’une sociabilité aristocratique : les jardins viennois du XVIIIe siècle - Article 6

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-915-5
  • Nombre de pages : 14
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2013/12
L’histoire des jardins viennois du XVIIIe siècle est une histoire sociale de la Résidence impériale des Habsbourg et de l’absolutisme éclairé. La croissance démographique de la ville entraîne une modification des lieux et des pratiques de la sociabilité aristocratique. Aux palais-jardins des faubourgs sud et ouest du Glacis, où se développe au début du siècle une sociabilité organisée autour des grandes familles princières impériales, succède sous la Corégence la volonté de Joseph II de polariser la sociabilité aristocratique autour des grands jardins publics, offerts par le prince gentilhomme à la délectation publique. Dans un troisième temps, une sociabilité plus discrète et libertine s’affirme comme le propre d’une noblesse éclairée dans les petits jardins périurbains. Le jardin y fait figure de salon d’été. Le jardin viennois est ainsi un lieu de démonstration, de représentation ou d’expérimentation aux influences multiples espagnole, française, anglaise ou ottomane.


Urban Planning and Reconfiguration of an Aristocratic Sociability: Eighteenth-Century Viennese Gardens
The history of Viennese gardens in the eighteenth century is a social history of the Imperial Residence at the time of enlightened absolutism. The population growth modified the places and the practice of aristocratic sociability. The early part of the century is the heyday of the garden-palaces in the Glacis’ South and Western suburbs, which served as centres of a sociability organized by the great Imperial princely families. Under the Coregency (1765-1780) the supposedly “gentleman”-Emperor Joseph II imposed his will and shifted the focus of this aristocratic sociability to large public gardens dedicated to social delights. Later in the century the enlightened nobility engaged in a more discreet and libertine sociability in little suburban gardens and cottages. The garden then became an equivalent to a summer salon. Hence, the Viennese garden was a place of demonstration, representation or experimentation showing multiple Spanish, French, English and Ottoman influences.


Allemagne et la crise de la raison (L')
Les amis de Gilbert Merlio ont souhaité lui offrir pour son 65e anniv...
Chute du Mur de Berlin (La)
Dix ans après la chute du Mur et l’unification de l’Allemagne, il...
Interférences franco-allemandes et Révolution française
L'originalité de la perspective adoptée ici vient de ce que les
Provinciales. Hommage à Anne-Marie Cocula (2 Tomes)
Consacré au fait provincial, ce recueil cherche à appr...