Email :

Est-il pertinent d’associer de nouveaux PNR aux réserves naturelles russes ? - Article 4


TOUCHART (Laurent), DE LA FOREST D’ARMAILLE (Emmanuel), BARTOUT (Pascal), EMEL'JANOV (Aleksej)

Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Est-il pertinent d’associer de nouveaux PNR aux réserves naturelles russes ? - Article 4

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-300-0033-7
  • Nombre de pages : 16
  • Format : 21 x 29,7
  • Sortie Nationale : 2016/07

La conception prédominante des aires protégées russes est la protection intégrale, sous le statut de réserve (zapovednik). Mais l’évolution en cours réside dans la prise en compte des activités humaines. Le projet de création de parc naturel régional de Zlatye Zory à partir du noyau existant de la réserve de la Vorona s’inscrit dans ce cadre dynamique. C’est la vallée moyenne de cette rivière du bassin du Don qui est mise en valeur à sa traversée de l’écotone de steppe boisée dans la région de Tambov. Une méthodologie d’échanges croisés franco-russes a été mise en place entre la Brenne et Zlatye Zory, afin d’enrichir les regards et les propositions. Une première délimitation du futur PNR a été réalisée, ainsi qu’un zonage prenant en compte des degrés de protection : le zapovednik existant et ses interdictions garantissant la préservation des espèces rares, une zone externe autorisation les activités, une zone-façade pour la vente des produits locaux et les structures d’accueil des touristes. Trois grandes propositions sont faites : utiliser l’image déjà bien établie du miel de Tambov pour valoriser la production locale des ruches d’Inžavino ; mettre en pratique le concept russe de pejzaž en plus de celui de landšaft, en associant les panoramas et l’émotion des visiteurs découvrant les artistes qui ont été inspirés par la Vorona ; mettre en avant l’intérêt culturel du passage ici même de la maison traditionnelle en bois des régions forestières à la maison en torchis des grandes étendues steppiques.