Email :

Évolution de la gestion des dunes domaniales : les nouvelles stratégies - Article 7


GOUGUET (Loïc), ROCHE (Amélie)

Appartenant à la collection :
Articles à l'unité

En stock

Prix
PDF
Format :
2,00 €
2,00 €

Évolution de la gestion des dunes domaniales : les nouvelles stratégies - Article 7

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-819-6
  • Nombre de pages : 8
  • Format : 21 x 29,7
  • Sortie Nationale : 2015/04
Entre le sud de la Bretagne et les Pyrénées, 358 km de dunes domaniales gérées par l’ONF proviennent de l’action historique de boisement des dunes par l’Etat au XIXe siècle. En effet, dans le passé, c’est la mobilité des dunes qui était ressentie comme un danger. La mission des forestiers, à partir de 1862, a été de fixer les envols sableux qui menaçaient les zones rétro-littorales et de gérer les forêts créées. Au début des années 1980, sous l’influence du monde scientifique et l’émergence des notions de biodiversité dans les politiques publiques, les forestiers ont repensé leur mode de gestion et mis au point la technique dite du « contrôle souple de la dune littorale », qui consiste à réduire l’érosion du vent (rideaux brise-vent, couvertures de branchages...) pour favoriser le bon développement des végétaux adaptés à ce milieu. Face aux phénomènes d’érosion marine qui se sont sensiblement accrus au cours des 20 dernières années, une nouvelle fonction est venue s’ajouter aux précédentes car certaines dunes jouent en effet un rôle prépondérant dans la lutte contre les aléas côtiers, et en particulier la submersion. Alors que les dunes se voient assigner une nouvelle mission de protection contre certains risques naturels, l’ONF a mis à la disposition de l’Etat son expérience de gestionnaire afin de faciliter l’identification des cordons dunaires qui jouent un rôle de protection contre la submersion marine même s’ils restent difficiles à identifier et à prendre en compte dans les différents outils de prévention des risques. En étroite collaboration avec le CEREMA, établissement public expert pour ce qui concerne les risques littoraux, une étude est lancée pour fournir à l’Etat des éléments en matière de prévention des risques et de traitement des cordons dunaires sensibles.