Email :

Eidôlon 118 - Le Bon Passage



Appartenant à la collection :
Eidôlon

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
24,00 €
Acheter

Eidôlon 118 - Le Bon Passage

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-91052-19-1
  • Nombre de pages : 418
  • Format : 16 x 24
  • Sortie Nationale : 2016/11

Le Bon Passage, parcours inéluctable de la vie à la mort, parcours mystérieux qui irait, paradoxalement, de la mort à la vie : pour ce terme irréversible de l'existence, toute société élabore les rituels d'un rapport symbolique que doivent entretenir les vivants avec les morts. Du défunt au vivant qui le pleure, entre ceux qui restent et ceux qui disparaissent s'instaurent des liens. Par le surgissement d'un au-delà, par un contact que le désir anime sans cesse, par le dialogue inquiet mené avec ceux qui sont désormais muets, ayant franchi l'énigmatique étape, les rituels sociaux, les espaces dévolus au funéraire, les célébrations, les rituels d'art et d'écriture aménagent une relation essentielle avec les morts. Afin de leur assurer un Bon Passage dans un autre monde lointain, mais aussi de garantir la fermeté d'une transmission, essentielle à la vie. Ainsi les morts forment-ils un capital symbolique, assurant à ceux qui jouissent de la vie un pacte de paix et la certitude de richesses toujours maintenues.
Par les rituels collectifs ou intimes, toute relation avec le mort est sous-tendue par l'espoir que le passage sera heureux et bon, de part et d'autre des espaces respectifs. Car la mort n'est jamais une rupture : le choix d'un objet dont il semble encore si difficile de parler inscrit ce volume dans la tradition propre au LAPRIL. Point d'exclusion pour le disparu, mais une vie nouvelle et une intégration puissante : de la société visible des vivants à la société invisible des ancêtres, le dernier mot restera à la vie. Au terme d'un long travail symbolique, le flux de la vie, qui semblait aller vers la rupture, atteint en vérité une clôture vivante, et "la société, rentrée dans sa paix, peut triompher de la mort" (Robert Herz).

Écrire le cri : Le Livre des questions d'Edmond Jabès. Exégèse
Très tôt, l'œuvre de Jabès fut remarquée par Blanchot, Derrida, L...
Quand l'Europe retraduit The Great Gatsby
La publication de multiples retraductions de The Great Gatsby ces troi...
Stratonice
Édition critique de E. Dubois[...]...
Surface et intériorité, n° 12
«Tout y est intérieur», Novalis.[...]...
Eidôlon 106 - Métamorphoses du mythe d'Ounamir
Le mythe d’Ounamir est un récit amazigh maghrébin, de tradition or...
Eidôlon 102 - La Mélancolie
La création littéraire est a priori peu compatible avec l’état de...
Eidôlon 112 - Rhétorique, poétique et stylistique (Moyen Âge - Renaissance)
L’intérêt pour la rhétorique a bénéficié au xxe siècle de l...
Eidôlon 124 - Le récit et/ou la vie
Dans cet ouvrage, il sera surtout question des modalités de la repré...