Email :

Rousseau et la critique de l'économie politique



Appartenant à la collection :
Histoire des pensées

En stock

Prix Qté
PDF
Format :
8,99 €
Broché
Format :
14,00 €
Acheter
ePub
Format :
8,99 €

Rousseau et la critique de l'économie politique

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 979-10-300-0114-3
  • Nombre de pages : 160
  • Format : 12 x 17
  • Sortie Nationale : 2017/04

Dans la France de la première moitié du XVIIIe siècle, cadre de l’avènement de la « science nouvelle » de la production et de la distribution des richesses, Rousseau critique l’économie politique. Sa critique vise le socle théorique commun à des courants de pensée divergents (mercantilistes, partisans du luxe ou Physiocrates), soit en des termes plus contemporains, le primat accordé à la croissance sur la justice.
À cet égard, Rousseau est un lucide interprète des dangers de la société concurrentielle. Il a su voir que l’économie politique naissante reposait sur de folles illusions – l’illusion du caractère naturel de l’intérêt, l’illusion de la transparence de la médiation monétaire, l’illusion des contrats « volontaires » entre individus inégaux, l’illusion, enfin, de l’harmonisation des intérêts dans la société marchande. Après Mandeville, Locke et Montesquieu, Rousseau a saisi l’évolution de la société commerçante. Il a combattu, à sa façon, le mythe de la « main invisible », auquel il entend substituer la « main visible » de la République. Le prophète des mystifications de l’économie politique a su faire entendre sa voix, et la Révolution française lui donnera un écho inédit. Marx, en ce sens, doit faire amende honorable : plus qu’une belle âme égarée au pays de l’utopie, l’auteur du second Discours a proposé une critique de l’économie politique dont nous pouvons encore tirer profit.

Harrington et le républicanisme à l'âge classique
James Harrington est contemporain de la première révolution anglaise...
Platon et l'objet de la science
Qu'est-ce que savoir et quel est l'objet de la science ? Cette double<...
Aspect de la finitude : Descartes et Kant
Comment peut-on réunir Descartes et Kant sous le signe de la finitude...
Hobbes et la religion
Enracinés dans son pouvoir de désirer et de connaître, l'homme port...
Aspect de la finitude : Descartes et Kant
Comment peut-on réunir Descartes et Kant sous le signe de la finitude...
Étrange multiplicité, le constitutionnalisme à une époque de diversité (Une)
Coédition avec les Presses de l'Université Laval.
Traduit de l...
Politique d’Aristote. Famille, régimes, éducation
Ce livre a pour objet d’éclairer la politique d’Aristote par un e...