Email :

Petit et moyen patronat dans la nation française de Pinay à Raffarin, 1944-2004 (Le)



Appartenant à la collection :
Politique XIX - XXI

En stock

Prix Qté
Broché
Format :
25,00 €
Acheter

Petit et moyen patronat dans la nation française de Pinay à Raffarin, 1944-2004 (Le)

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

  • ISBN : 978-2-86781-346-7
  • Nombre de pages : 222
  • Format : 16 X 24
  • Sortie Nationale : 2005
Cet ouvrage a pour ambition de combler une lacune de l’historiographie politique et sociale du XXe siècle : le petit et moyen patronat et ses rapports avec les pouvoirs publics n’ont pas fait l’objet de nombreuses études de recherche comme les grandes entreprises. En effet, dans une historiographie marquée par la prégnance du marxisme, le petit et moyen patronat n’a pas sa place dans une société classiste où il est considéré comme l’une des catégories les plus réactionnaires du patronat. L’approche libérale, qui insiste sur la diversité du patronat, ne considère pas non plus les PME comme l’élément moteur des Trente Glorieuses.
La Confédération générale des Petites et Moyennes entreprises créée par Léon Gingembre en 1945, avant même la naissance du CNPF en 1946, s’est attachée à forger une identité PME, solidaire des classes moyennes indépendantes et distincte du grand patronat. Ce n’est qu’à la fin des années 1980 que l’image des PME dans la nation française et auprès des pouvoirs publics devient positive. Les crises économiques de la fin du XXe siècle l’expliquent. On découvre que la PME peut être créatrice d’emplois alors que des pans entiers des grandes entreprises s’effondrent. Ce changement dépasse très largement les clivages partisans. Au plan PME lancé par Édith Cresson en septembre 1991 succède celui d’Alain Juppé en novembre 1995, puis les mesures de Renaud Dutreil, ministre du gouvernement Raffarin, l’homme, avec Antoine Pinay, le plus populaire à la CGPME. Les représentations de la PME contemporaine sont multiples et diverses. Elles vont de la PME innovante et créatrice d’emplois à la petite entreprise commerciale en difficulté repliée sur l’hexagone. La PME devient un enjeu politique majeur au cœur des contradictions de la société civile tiraillée entre modernité et archaïsme.
Chronique du Bordelais au crépuscule du Grand Siècle : le Mémorial de Savignac
Certains êtres vivent de leur curiosité au point d’en devenir une ...
Sorciers, sorcières et néopaïens dans l’Amérique d’aujourd’hui
Contrairement à ce que l’on croit trop souvent, les États-Unis ne ...
Élections législatives de novembre 1958 : une rupture ? (Les)
La naissance tumultueuse de la Ve République a fait l’objet de nomb...
Rendez-vous manqués. La gauche non communiste et la modernisation des campagnes françaises
Face à la révolution verte des campagnes françaises, la gauche non ...
Résistance et politique sous la IVe République
Sous la direction de.
Quel rôle la Résistance a-t-elle joué d...